Dans des articles précédents sur les domaines d’application des différents capteurs de pression, j’ai décrit les particularités des différentes versions. La plage de pression et les conditions ambiantes sont décisives lors de la sélection d’un capteur approprié pour résoudre un problème.

Pour les plages de pression les plus faibles (par exemple <10 bar), il est important de savoir si c’est un capteur de pression relatif mis à l’atmosphère, ou un capteur de pression relatif non mis à l’atmosphère ou un capteur de pression absolue qui est utilisé car, avec une pression process de 10 bar, l’indication de la valeur mesurée ( 1,23 / 10 bar x 100% = 12,3% d’incertitude de mesure) peut varier entre 8,77 bar et 11,23 bar en fonction du point de référence sélectionné (0 ou 1 bar) et de la pression ambiante variable (+/- 230 mbar).

En cas de pressions très élevées (par exemple> 1000 bar), il devient de moins en moins important de savoir quel type de capteur est utilisé car l’erreur maximale de 1,23 bar ne conduit qu’à une incertitude de mesure de 1,23 bar / 1000 bar x 100% = 0,123%. Les domaines d’application décrits ici ne sont que quelques exemples sélectionnés parmi les domaines d’application parfois différents de chaque capteur et montrent que, dans chaque cas, les exigences de précision spécifiques et les conditions ambiantes doivent être prises en considération.

 

Plus d’articles sur ce sujet :
Domaines d’applications pour les capteurs de pression 1 – Capteurs de pression mis à l’atmosphère
Domaines d’applications pour les capteurs de pression 2 – Capteurs de pression non mis à l’atmosphère
Domaines d’applications pour les capteurs de pression 3 – Capteurs de pression absolue



Laisser une réponse