Temperature dry well calibrator

Les fours secs d’étalonnage sont des instruments portables qui permettent de réaliser des étalonnages d’instruments de mesure de température sur site ou en laboratoire. Un four se compose d’un bloc métallique chauffé ou refroidi électriquement, d’un contrôle précis de la température et d’une référence interne avec indicateur pour déterminer la température du bloc. Le bloc de métal est alésé de manière à accepter un insert. Cet insert interchangeable est fourni avec un ou plusieurs trous de diamètres identiques ou différents et sa fonction est de supporter les sondes de température (ou tout autre instrument) à tester.

L’avantage de réaliser un étalonnage sur site, est de tester le thermomètre directement de son l’installation, sans avoir à débrancher les connexions électriques, et l’insérer dans l’alésage approprié de l’insert. Il faut toutefois bien s’assurer que le diamètre de l’alésage, en tenant compte de la dilatation thermique de la sonde à étalonner, soit le plus proche possible de la sonde sous test, car le moindre espace d’air entre l’élément de test et l’insert altère le transfert de chaleur. Par conséquent, le diamètre de l’alésage doit être supérieur de 0,5 mm au diamètre extérieur de la sonde à tester.

Aufbau eines Trocken-Blockkalibrators

Structure d’un four d’étalonnage

La consigne de température est réglée à partir de l’afficheur du four. Les sondes de température sont fréquemment étalonnées à la température d’utilisation du process. Une fois qu’un équilibre thermique a été établi entre le thermomètre à tester et le four, l’écart de mesure de la sonde à étalonner peut être enregistré. Cela correspond à la différence de température entre sa température et la température de référence affichée sur le four. L’incertitude de mesure totale est constituée de la précision du four et de la stabilité à court terme de la sonde à tester. En fonction de la plage de température et des propriétés de la sonde à étalonner, l’étalonnage est effectué avec une incertitude de mesure de 0,1 K à 3 K.

Que devons-nous prendre en compte ?

La profondeur d’immersion minimale pour les fours est de 70 mm. Elle est définie par le gradient axial, puisque l’air chaud monte de bas en haut. Si la profondeur d’immersion minimale n’est pas atteinte, un thermomètre de référence externe doit être utilisé pour l’étalonnage. Celui-ci est ensuite placé au même niveau que la sonde à étalonner et les résultats sont comparés entre eux.

 

Règle de base recommandée pour la profondeur d’immersion d’un moyen à étalonner :

Diamètre de la sonde x 15
Ou pour une longueur d’élément sensible connue : longueur de l’élément sensible + diamètre de la sonde x 10

Remarque
De plus amples informations sur nos instruments et services de mesure de température portables sont disponibles sur le site Web de WIKA.


Laisser une réponse