symbole de commutation pour les pressostats

Chaque type de pressostat a ses avantages et ses limites. Alors comment faire le meilleur choix entre pressostats mécaniques et pressostats électroniques pour votre application ?

Les principales différences entre les pressostats mécaniques et les pressostats électroniques sont la manière dont la pression est utilisée pour le fonctionnement, le type de technologie de contact utilisé et la manière dont on règle le point de commutation.

Comment fonctionnent les pressostats mécaniques et électroniques ?

Pressostats mécaniques

Un pressostat mécanique convertit la pression du fluide en un mouvement mécanique qui actionne un contact mécanique de commutation à l’intérieur du pressostat. Le contact aura un réglage mécanique prédéfini ou configurable du point de commutation. Un pressostat mécanique fournira un signal de sortie de commutation électrique chaque fois que le contact est actionné (cela ne nécessite pas d’alimentation électrique).

Les pressostats mécaniques sont généralement des appareils simples, soit destinés à des applications bon marché, soit construits pour la fiabilité, en fonction de la fréquence à laquelle le signal de commutation doit être transmis. Les contacts sont conçus soit pour un mode de sollicitation faible (très peu de cycles de commutation, par exemple dans des applications de sécurité), soit pour un mode de sollicitation fort (cycles de commutation fréquents, par exemple dans le contrôle de process).

L’hystérésis n’est généralement pas réglable, ainsi le point de réinitialisation pour la commutation ne peut pas être configuré et est préréglé en usine. Les pressostats mécaniques sont souvent utilisés pour commuter des courants élevés, tels que les pompes et les entraînements. Cependant, les contacts mécaniques sont souvent confrontés à des problèmes de commutation de tension très basse dans les automates et l’électronique moderne à moins que des contacts dorés plus coûteux ne soient utilizes.

VS

Pressostats électroniques

Un pressostat électronique fournit des signaux de sortie de commutation électronique et produit très souvent un signal de sortie analogique supplémentaire proportionnel à la pression. Les contacts électroniques sont programmés en usine aux points de commutation désirés ou fournissent une interface de programmation par le biais d’un affichage et de boutons intégrés. Ils ont une logique programmable intégrée, qui permet d’ajuster les points de commutation et le signal de sortie aux besoins spécifiques de l’application. 

Temporisation, point de commutation, point de commutation de réinitialisation, hystérésis ou fonction fenêtre, normalement fermé ou normalement ouvert, et de nombreuses autres fonctions peuvent être programmées dans les pressostats électroniques modernes. L’indication locale fournit également une lecture de pression constante et indique si les sorties de commutation sont actives ou non. Les technologies modernes, telles que l’utilisation d’IO-Link, permettent une programmation à distance via le câble de signal.

Dans le prochain article, vous trouverez rapidement une recommandation quant à l’utilisation d’un pressostat mécanique ou électronique. Si vous avez besoin d’aide pour choisir une solution de commutation appropriée pour votre mesure de pression, de température ou de niveau, votre interlocuteur se fera un plaisir de vous aider.

Cliquez ici pour trouver les informations produits : Les pressostats WIKA.

Jetez aussi un œil à notre pressostat électronique PSD-4.

 

 


Laisser une réponse