Les pressostats mécaniques sont généralement fournis avec un point de commutation réglé en usine. Cependant, certains utilisateurs souhaitent effectuer eux-mêmes cette configuration, car les conditions de pression dans l’application peuvent changer. Dans le cas des pressostats dont l’élément de mesure est un soufflet, une membrane ou un piston, le réglage manuel du point de commutation, du point de réinitialisation ou de l’hystérésis (selon le modèle) demande un certain effort.
Rassurez-vous, ce n’est en aucun cas de la sorcellerie ! Cet article vous explique, étape par étape, comment le faire.


L’utilisateur a besoin des équipements suivants : une source de pression (par exemple une balance manométrique), un manomètre de contrôle, un testeur de continuité ou une lampe de contrôle ainsi qu’un outil pour la vis de réglage (à ce propos, WIKA fournit la clé Allen appropriée avec ses instruments ; un tournevis classique suffit pour le réglage de l’hystérésis).

Réglage du point de commutation

Vue du plan de réglage pour le pressostat mécanique modèle PSM02 de WIKA. L’affectation des broches 1 et 3 (petite image) correspond à la fonction de commutation “normalement fermé”, l’affectation 2 et 3 serait pour “normalement ouvert”.


1- Tout d’abord, visser le pressostat sur la source de pression et connecter ses connecteurs électriques au testeur de continuité ou à la lampe témoin.

2- Tourner à fond la vis de réglage du point de commutation. Ceci permet de régler le point de commutation à la valeur la plus élevée possible.

3- Appliquez maintenant la pression de commutation souhaitée sur le pressostat jusqu’à ce que le manomètre de contrôle indique la valeur.

4- Ensuite, tournez la vis de réglage en dévissant jusqu’à ce que l’instrument commute et que le testeur de continuité ou le témoin de contrôle réagisse.

5- Diminuer ensuite la pression jusqu’à ce que le pressostat commute à nouveau, puis l’augmenter pour vérifier le point de commutation. Si nécessaire, le point de commutation doit être corrigé en tournant la vis de réglage. Répétez la procédure jusqu’à ce que le point de commutation souhaité soit atteint.

Réglage du point de réinitialisation

Dans certaines applications, le point de réinitialisation est réglé à la place du point de commutation, par exemple pour le contrôle de la pression minimale. Dans ce cas, la procédure est similaire à celle du point de commutation, mais sans tourner la vis de réglage.
1- Augmenter la pression jusqu’à ce que l’instrument commute.
2- Diminuez ensuite la pression jusqu’à ce que l’instrument commute à nouveau et ajustez la position de la vis de réglage en conséquence. La règle de base ici est la suivante :
Point de consigne < Valeur réelle : Tourner la vis en dévissant
Point de consigne > Valeur réelle : Tourner la vis en vissant

Réglage de l’hystérésis (pas sur tous les modèles)

Pour ce faire, réglez d’abord le point de commutation, puis vérifiez le point de réinitialisation (voir ci-dessus). En fonction du point de remise à zéro, la vis d’hystérésis se tourne en vissant ou en dévissant. Le point de commutation doit ensuite être contrôlé, car les modifications de la vis d’hystérésis ont également une incidence sur le point de commutation.

Note
Un aperçu des différents pressostats mécaniques ainsi que d’autres informations techniques sont disponibles sur le site Internet de WIKA. Si vous avez des questions, votre interlocuteur se fera un plaisir de vous aider.

WIKA, la Pression et la Température sur-mesure



Laisser une réponse